16737–16752 di 72034 risultati

Survol

Depuis des décennies, le Territoire est cerné par les terres maudites, les démons et les bouffées de leur haleine empoisonnée qui apporte la maladie et la mort.
Les Servols assurent surveillance et protection. Ils emmènent au bout de leur câble jusqu’à plus d’un kilomètre de hauteur des Guetteurs, gardiens farouches du Territoire. Les Servols sont des cerfs-volants géants.
Au fil du temps, les démons, pauvres diables mutants, ont disparu, les nuages ont perdu leur radioactivité et l’herbe repousse sur les terres brûlées.
Le Territoire va devoir s’habituer à un nouveau danger : son ouverture.
Rand, un des Guetteurs, Tan, la petite fille perdue et cent autres héros dansent, dans cet univers d’après la bombe, l’étrange ballet des convenances et des déviances.
Anthony Burgess avait salué Pavane comme l’un des meilleurs romans contemporains. Survol, par sa force et son étrangeté, accroît encore la réputation de Keith Roberts et renouvelle entièrement un des thèmes classiques de la science-fiction.

Surtensions

**GRAND PRIX DES LECTRICES DE ELLE 2017 !
PRIX Le Point DU POLAR EUROPEEN 2016 !**
“Pas de clichés, pas de happy end. Son réalisme fait l’effet d’une gifle.”
** L’Express**
“Avec
*Surtensions*, le lieutenant du 93 passe à la vitesse supérieure.”
** Le Figaro**
Cette sœur acceptera-t-elle le marché risqué qu’on lui propose pour faire évader son frère de la prison la plus dangereuse de France ? De quoi ce père sera-t-il capable pour sauver sa famille des quatre prédateurs qui ont fait irruption dans sa maison et qui comptent y rester ? Comment cinq criminels – un pédophile, un assassin, un ancien légionnaire serbe, un kidnappeur et un braqueur – se retrouvent-ils dans une même histoire et pourquoi Coste fonce-t-il dans ce nid de vipères, mettant en danger ceux qui comptent le plus pour lui ?
Des âmes perdues, des meurtres par amour, des flics en anges déchus : la rédemption passe parfois par la vengeance…
Pour cette nouvelle enquête du capitaine Coste, Olivier Norek pousse ses personnages jusqu’à leur point de rupture. Et lorsqu’on menace un membre de son équipe, Coste embrasse ses démons.
**
### Sinossi
**GRAND PRIX DES LECTRICES DE ELLE 2017 !
PRIX Le Point DU POLAR EUROPEEN 2016 !**
“Pas de clichés, pas de happy end. Son réalisme fait l’effet d’une gifle.”
** L’Express**
“Avec
*Surtensions*, le lieutenant du 93 passe à la vitesse supérieure.”
** Le Figaro**
Cette sœur acceptera-t-elle le marché risqué qu’on lui propose pour faire évader son frère de la prison la plus dangereuse de France ? De quoi ce père sera-t-il capable pour sauver sa famille des quatre prédateurs qui ont fait irruption dans sa maison et qui comptent y rester ? Comment cinq criminels – un pédophile, un assassin, un ancien légionnaire serbe, un kidnappeur et un braqueur – se retrouvent-ils dans une même histoire et pourquoi Coste fonce-t-il dans ce nid de vipères, mettant en danger ceux qui comptent le plus pour lui ?
Des âmes perdues, des meurtres par amour, des flics en anges déchus : la rédemption passe parfois par la vengeance…
Pour cette nouvelle enquête du capitaine Coste, Olivier Norek pousse ses personnages jusqu’à leur point de rupture. Et lorsqu’on menace un membre de son équipe, Coste embrasse ses démons.
### L’autore
Olivier Norek est lieutenant de police à la section Enquête et Recherche du SDPJ 93 (service départemental de la police judiciaire de Seine-Saint-Denis) depuis quinze ans. *Code 93*, son premier roman, a été largement salué par la critique et a reçu en 2015 le prix du public de Saint-Maur en Poche. *Territoires* (2014) et *Surtensions* (2016) sont aussi consacrés aux (més)aventures du capitaine Victor Coste et de son équipe. *Surtensions* a reçu le Prix du polar européen 2016 du Point. Ses ouvrages sont publiés chez Michel Lafon et repris chez Pocket.
Olivier Norek a également participé à créer l’histoire de la sixième saison de la série *Engrenages* sur Canal +, et est le scénariste du téléfilm *Flic* tout simplement diffusé sur France 2 à la fin de l’année 2015.

Sur un air de navaja

Philip Marlowe est détective privé.
Alors les affaires glauques, il connaît : ramasser un homme dans la rue parce que sa femme vient de le jeter hors de sa voiture et devenir son ange gardien, ça ne l’étonne pas plus que ça. Sauf que, ici, il se retrouve au beau milieu d’une affaire de meurtre, lui qui n’est pas dans les petits papiers de la police… Une belle blonde, une valise, un voyage à Tijuana, quelques whiskys et des millions de dollars : le jeu ne fait que commencer.
Bienvenue à Los Angeles, la ville où, comme le dit Marlowe, ” il ne faut s’étonner de rien. De rien “.

Sur tous les fronts. Tome 1

Le nouvel objectif du terrorisme islamiste : frapper au coeur l’Amérique profonde plutôt que ses symboles. Et pour mieux infiltrer le pays, un allié aussi improbable que déterminé : les cartels de la drogue mexicains.
Ex membre des commandos SEAL recruté par les services spéciaux de la CIA, Max Moore revient du Pakistan. Il est l’homme de la situation. Le seul capable de combattre sur tous les fronts.
**« Espérons que ce plan d’attaque des grands aéroports américains ne tombera pas entre les mains des talibans ! Des attentats du 11 septembre à l’exécution de Ben laden, Tom Clancy a souvent fait preuve d’un incroyable sens de l’anticipation, alors croisons les doigts… Vous allez dévorer ce Clancy pur jus ! »** ***Washington Times***

Sur ordre, tome 1

Un Boeing 747 s’écrase sur le Capitole, entraînant dans la mort le Président, les membres du Sénat et de la Cour suprême. Telle est la déclaration de guerre d’un dictateur islamiste fou de Dieu au « Grand Satan » américain. Plus que jamais, Jack Ryan est l’homme de la situation, le seul capable d’enrayer la machine de guerre et d’expansion conçue par un cerveau mégalomane, résolu à unifier l’ensemble du monde musulman et à déclencher la guerre totale contre l’Occident libre.

Sur le fil de l’épée

1755, Anglais et Français s’affrontent pour la conquête des Amériques, embrigadant les tribus indiennes dans une guerre sanglante. Exilé au Nouveau Monde, Iain MacKinnon hait le roi George et ses armées, mais il est enrôlé de force. Lui qui n’ambitionnait que d’être fermier, le voici soldat, semant l’horreur sur son passage. Un jour, contrevenant aux ordres, il sauve une jolie jeune femme que des Abémaqui s’apprêtaient à scalper. Elle dit s’appeler Annie Burns et, bien qu’elle soit écossaise, elle considère Iain comme un ennemi, car son clan a massacré ses proches. Pourtant, aux confins de cette terre sauvage, elle va peu à peu accepter sa protection et plus encore, même si un secret infamant l’empêche de recevoir l’amour d’un homme…

Sur le bord de la rivière Piedra je me suis assise et j’ai pleuré

Une histoire d’amour renferme tous les secrets du monde. Pilar et son compagnon se sont connus dans l’enfance. Eloignés au cours de leur adolescence, voici qu’ils se retrouvent onze ans plus tard. Elle, une femme a qui la vie a appris à être forte et à ne pas se laisser déborder par les sentiments. Lui, un homme qui possède le don de guérir les autres et cherche dans la religion une solution à ses conflits intérieurs. Tous deux sont unis par le désir de changer et de poursuivre leurs rêves. Pour y parvenir, il leur faudra surmonter bien des obstacles : la peur de se donner, le sentiment de la faute, les préjugés. Pilar et son compagnon décident alors de se rendre dans un petit village des Pyrénées, pour découvrir leur propre vérité. S’il relate avec poésie, et des dialogues très modernes, une rencontre amoureuse, Paulo Coelho nous plonge aussi dans les mystères de la divinité. Car rappelle-t-il, “l’expérience spirituelle est avant tout une expérience pratique d’amour”.

Sur la route : le rouleau original

“Avec l’arrivée de Neal a commencé cette partie de ma vie qu’on pourrait appeler ma vie sur la route. Neal, c’est le type idéal, pour la route, parce que lui, il y est né, sur la route…” Neal Cassady, chauffard génial, prophète gigolo à la bisexualité triomphale, pique-assiette inspiré et vagabond mystique, est assurément la plus grande rencontre de Jack Kerouac, avec Allen Ginsberg et William Burroughs, autres compagnons d’équipées qui apparaissent ici sous leurs vrais noms. La virée, dans sa bande originale : un long ruban de papier, analogue à celui de la route, sur lequel l’auteur a crépité son texte sans s’arrêter, page unique, paragraphe unique. Aujourd’hui, voici qu’on peut lire ces chants de l’innocence et de l’expérience à la fois, dans leurs accents libertaires et leur lyrisme vibrant ; aujourd’hui on peut entendre dans ses pulsations d’origine le verbe de Kerouac, avec ses syncopes et ses envolées, long comme une phrase de sax ténor dans le noir. Telle est la route, fête mobile, traversées incessantes de la nuit américaine, célébration de l’éphémère. “Quand tout le monde sera mort, a écrit Ginsberg, le roman sera publié dans toute sa folie.” Dont acte.

Sur l’aile du Dragon

 — Les Turlidons ! Aux armes ! Les Turlidons !
     A cet instant, sous les yeux effarés de Ronny Blade, tous les arbres situés dans les environs se mirent en branle pour se ruer vers lui et ses compagnons. C’était une vision terrifiante que ces troncs lancés en avant fouettent furieusement l’air de leurs branches aux « doigts » crochus qui s’enlaçaient à leur proie dans une étreinte mortelle.
     Brusquement, un voile gris brouille les yeux du business-man en même temps qu’une ramure se refermait sur sa gorge, cherchant à l’étrangler. Désespérément, Blade tenta de se dégager mais chacun de ses mouvements ne faisait que resserrer l’étau qui lui broyait la poitrine. Toute résistance était inutile. Cette fois, c’était la fin.

Summer

Summer by Monica Sabolo
Lors d’un pique-nique au bord du lac Léman, Summer, dix-neuf ans, disparaît. Elle laisse une dernière image  : celle d’une jeune fille blonde courant dans les fougères, short en jean, longues jambes nues. Disparue dans le vent, dans les arbres, dans l’eau. Ou ailleurs  ?
Vingt-cinq ans ont passé. Son frère cadet Benjamin est submergé par le souvenir. Summer surgit dans ses rêves, spectrale et gracieuse, et réveille les secrets d’une famille figée dans le silence et les apparences.
Comment vit-on avec les fantômes  ? Monica Sabolo a écrit un roman puissant, poétique, bouleversant.

La Suivante

EXTRAIT:
ACTE I
Scène I
Damon, Théante
Damon.
Ami, j’ai beau rêver, toute ma rêverie
Ne me fait rien comprendre en ta galanterie.
Auprès de ta maîtresse engager un ami,
C’est, à mon jugement, ne l’aimer qu’à demi.
Ton humeur qui s’en lasse au changement l’invite;
Et n’osant la quitter, tu veux qu’elle te quitte.
Théante.
Ami, n’y rêve plus; c’est en juger trop bien
Pour t’oser plaindre encor de n’y comprendre rien.
Quelques puissants appas que possède Amarante,
Je trouve qu’après tout ce n’est qu’une suivante;
Et je ne puis songer à sa condition
Que mon amour ne cède à mon ambition.
Ainsi, malgré l’ardeur qui pour elle me presse,
À la fin j’ai levé les yeux sur sa maîtresse,
Où mon dessein, plus haut et plus laborieux,
Se promet des succès beaucoup plus glorieux.
Mais lors, soit qu’Amarante eût pour moi quelque flamme,
Soit qu’elle pénétrât jusqu’au fond de mon âme,
Et que malicieuse elle prît du plaisir
À rompre les effets de mon nouveau désir,
Elle savait toujours m’arrêter auprès d’elle
À tenir des propos d’une suite éternelle.
L’ardeur qui me brûlait de parler à Daphnis
Me fournissait en vain des détours infinis;
Elle usait de ses droits, et toute impérieuse,
D’une voix demi-gaie et demi-sérieuse:
“Quand j’ai des serviteurs, c’est pour m’entretenir,
Disait-elle; autrement, je les sais bien punir;
Leurs devoirs près de moi n’ont rien qui les excuse.”
Damon.
Maintenant je devine à peu près une ruse
Que tout autre en ta place à peine entreprendrait.

La Succession

Paul Katrakilis vit à Miami depuis quelques années. Jamais il n’a connu un tel bonheur. Pourtant, il se sent toujours inadapté au monde. Même la cesta punta, ce sport dont la beauté le transporte et qu’il pratique en professionnel, ne parvient plus à chasserle poids qui pèse sur ses épaules.
Quand le consulat de France l’appelle pour lui annoncer la mort de son père, il se décide enfin à affronter le souvenir d’une famille qu’il a tenté en vain de laisser derrière lui.
Car les Katrakilis n’ont rien de banal: le grand-père, Spyridon, médecin de Staline, a fui autrefois l’URSS avec dans ses bagages une lamelle du cerveau du dictateur; le père, Adrian, médecin lui aussi, est un homme étrange, apparemment insensible; la mère, Anna, et son propre frère ont vécu comme mari et femme dans la grande maison commune. C’est toute une dynastie qui semble, d’une manière ou d’une autre, vouée passionnément à sa propre extinction.
Paul doit maintenant rentrer en France pour vider la demeure. Lorsqu’il tombe sur deux carnets noirs tenus secrètement par son père, il comprend enfin quel sens donner à son héritage.

Avec La Succession, Jean-Paul Dubois nous livre une histoire déchirante où l’évocation nostalgique du bonheur se mêle à la tristesse de la perte. On y retrouve intacts son élégance, son goût pour l’absurde et quelques-unes de ses obsessions.

(source: Bol.com)

Suaire froid

Pour une fois, les affaires sont bonnes. Un peu trop, même : Harry Dresden, le seul magicien de Chicago, est carrément débordé. Le champion de la Cour Rouge des vampires a décidé de le provoquer en duel. Le suaire de Turin a disparu et Harry n’est pas le seul à sa recherche : une troupe de démons s’en mêle. Murphy lui a aussi demandé d’enquêter sur un mystérieux cadavre sans tête ni mains. Pour couronner le tout, son ex-petite amie est de retour, toujours en lutte contre sa nature semi-vampirique, et elle semble avoir un nouvel homme dans sa vie… Il y a des jours où sortir du lit n’est as vraiment payant… quels que soient vos tarifs…

Stupeur Et Tremblements

RESUME:
Au début des années 90, la narratrice est embauchée par Yumimoto, une puissante firme japonaise. Elle va découvrir à ses dépens l’implacable rigueur de l’autorité d’entreprise, en même temps que les codes de conduite, incompréhensibles au profane, qui gouvernent la vie sociale au pays du Soleil levant. D’erreurs en maladresses et en échecs, commence alors pour elle, comme dans un mauvais rêve, la descente inexorable dans les degrés de la hiérarchie, jusqu’au rang de surveillante des toilettes, celui de l’humiliation dernière. Une course absurde vers l’abîme – image de la vie -, où l’humour percutant d’Amélie Nothomb fait mouche à chaque ligne. Entre le rire et l’angoisse, cette satire des nouveaux despotismes aux échos kafkaïens a conquis un immense public et valu à l’auteur d’Hygiène de l’assassin le Grand Prix du roman de l’Académie française en 1999.

La stratégie de Genève

La stratégie de Genève: traduit de l’anglais (États-Unis) par Florianne Vidal by Robert Ludlum, Jamie Freveletti
Un soir, à Washington, plusieurs membres haut placés du gouvernement sont enlevés. Parmi les victimes, Nick Rendel, expert du codage informatique en charge de la programmation des drones américains. La révélation de certains codes et mots de passe confidentiels pourraient permettre aux agresseurs de reprogrammer les appareils afin de frapper des cibles sur le sol américain.
Jon Smith et l’équipe Covert-One se lancent à leur recherche à travers le monde, mais alors que les premières victimes sont secourues, elles montrent d’inquiétants signes de lavage de cerveau. L’enquête amène Smith à Fort Detrick, où le Docteur Laura Taylor a essayé de créer une substance capable d’effacer la mémoire des soldats souffrant de stress post-traumatique. Mais ses recherches ont été suspendues un an auparavant, lorsque celle-ci a été placée dans un hôpital psychiatrique. Si Smith ne parvient pas à enrayer les effets des drogues psychotropes et retrouver Nick Rendel, les malfaiteurs seront bientôt en mesure de mener des attaques partout dans le monde…

La Steppe rouge

###
Des scènes de la vie privée en Russie bolchéviste. Un professeur de mathématiques calme et pondéré devient communiste et commissaire du peuple, maltraite sadiquement un village ; il meurt chef d’une bande antisoviétique après avoir brûlé vifs dans la grange où ils dorment ses compagnons prêts à le trahir.
Un père et son petit garçon de dix ans sont fusillés ; mais le petit garçon n’a pas été tué, il revient chez sa mère et sa sœur qui soignent sa blessure ; une cousine le dénonce ; la mère empoisonne l’enfant avec du laudanum plutôt que de le rendre à ses bourreaux.
Un jeune bourgeois poursuivi est caché dans une cellule de fou furieux par son ami médecin aliéniste ; il passe une nuit entière à se défendre contre le dément qui occupe avec lui la cellule : quelques mois plus tard, parvenu à se mettre en sûreté, il rencontre dans la ville où il a trouvé refuge… le dément, autre bourgeois en parfaite santé mentale et qui, de son côté, durant la terrible nuit, l’avait cru fou furieux.
Ce livre, le premier de Joseph Kessel, a révélé d’emblée un écrivain formé à l’école de la vie.
**
### Présentation de l’éditeur
Des scènes de la vie privée en Russie bolchéviste. Un professeur de mathématiques calme et pondéré devient communiste et commissaire du peuple, maltraite sadiquement un village ; il meurt chef d’une bande antisoviétique après avoir brûlé vifs dans la grange où ils dorment ses compagnons prêts à le trahir.
Un père et son petit garçon de dix ans sont fusillés ; mais le petit garçon n’a pas été tué, il revient chez sa mère et sa sœur qui soignent sa blessure ; une cousine le dénonce ; la mère empoisonne l’enfant avec du laudanum plutôt que de le rendre à ses bourreaux.
Un jeune bourgeois poursuivi est caché dans une cellule de fou furieux par son ami médecin aliéniste ; il passe une nuit entière à se défendre contre le dément qui occupe avec lui la cellule : quelques mois plus tard, parvenu à se mettre en sûreté, il rencontre dans la ville où il a trouvé refuge… le dément, autre bourgeois en parfaite santé mentale et qui, de son côté, durant la terrible nuit, l’avait cru fou furieux.
Ce livre, le premier de Joseph Kessel, a révélé d’emblée un écrivain formé à l’école de la vie.
### Quatrième de couverture
Des scènes de la vie privée en Russie bolchéviste. Un professeur de mathématiques calme et pondéré devient communiste et commissaire du peuple, maltraite sadiquement un village ; il meurt chef d’une bande antisoviétique après avoir brûlé vifs dans la grange où ils dorment ses compagnons prêts à le trahir. Une petite fille de treize ans, instruite de ses droits et débauchée par un vieillard, échoue sur le trottoir à Moscou : elle tue un client ivre pour lui voler son portefeuille et s’achète une poupée ; arrêtée, elle demande qu’on lui rende le jouet acheté avec l’argent du crime. Un père et son petit garçon de dix ans sont fusillés ; mais le petit garçon n’a pas été tué, il revient chez sa mère et sa soeur qui soignent sa blessure; une cousine le dénonce ; la mère empoisonne l’enfant avec du laudanum plutôt que de le rendre à ses bourreaux. Une mère ne trouve plus son fils chez elle en rentrant ; quelques jours plus tard, elle apprend son exécution en voyant le bourreau chinois vendre au marché le chandail vert pomme de l’adolescent. Un jeune bourgeois poursuivi est caché dans une cellule de fou furieux par son ami médecin aliéniste ; il passe une nuit entière à se défendre contre le dément qui occupe avec lui la cellule : quelques mois plus tard, parvenu à se mettre en sûreté, il rencontre dans la ville où il a trouvé refuge… le dément, autre bourgeois en parfaite santé mentale et qui, de son côté, durant la terrible nuit, l’avait cru fou furieux. Ce livre, le premier de Joseph Kessel, a révélé d’emblée un écrivain formé à l’école de la vie.