1–16 di 265 risultati

Volte-face

Incarcéré depuis vingt-quatre ans pour le meurtre d’une fillette et relâché à la suite d’un test ADN qui semble l’innocenter, Jason Jessup a obtenu la révision de son procès. A la demande du procureur du comté de Los Angeles, Mickey Haller, avocat de la défense, passe pour une fois du côté de l’accusation. A ses côtés, son ex-épouse, Maggie “la féroce”, et son demi-frère, Harry Bosch. Le trio doit réunir les preuves et les témoignages susceptibles de confirmer la culpabilité de Jessup et de le renvoyer en prison pour longtemps. Grâce à la formule magique Haller/Bosch, Volte-face conjugue avec éclat les subtilités d’un thriller juridique construit comme une mécanique de précision avec les coups de tabac d’un polar plus musclé, garantissant jusqu’à la fin un infernal suspense et de palpitants rebondissements. Le grand retour d’un orfèvre du genre.
**

Les Voix du crépuscule

Les Hollows. Une petite ville au nord de l’état de New York, où les maisons sont grandes et silencieuses, construites en bordure des bois qui ont jadis fait la réputation de la région. Jones Cooper y était policier. Jusqu’à ce qu’une tragique affaire le force à quitter ce métier qu’il aimait tant et le plonge, à l’orée de ses cinquante ans, dans une lente dépression. Bethany Graves, elle, a quitté Manhattan après un douloureux divorce pour tenter de s’y reconstruire une vie avec sa fille Willow. Quant à Michael Holt, il est de retour dans la ville de son enfance, celle qui a vu sa mère le quitter un soir, lui et toute sa famille, pour ne plus jamais réapparaître. Mais un jour, le temps s’accélère. Willow a vu un homme creuser dans les bois et au même moment, une inconnue demande de l’aide à Jones, de toute urgence. La ville bruit soudain d’étranges rumeurs tandis que les vies de ces hommes et de ces femmes commencent à révéler de bien sombres mensonges… Lisa Unger est américaine. Elle est l’auteur de dix romans dons les derniers ont rencontré un grand succès aux États-Unis. Les Voix du Crépuscule est déjà traduit dans quatre langues.

(source: Bol.com)

Voile rouge

###
*« Terrifiant ! »*
Elle
Le livre :
Kay Scarpetta, bien déterminée à découvrir les raisons du meurtre de son assistant Jack Fielding, se rend au pénitencier de femmes de Géorgie, où une prisonnière affirme détenir des informations sur ce dernier. Elle évoque aussi d’autres assassinats sans relations apparentes : une famille d’Atlanta décimée des années auparavant et une jeune femme dans le couloir de la mort. Peu après, Jaime Berger, ancienne procureur de New York, convoque Kay Scarpetta à un dîner, mais dans quel but ? Kay comprend que le meurtre de Fielding et celui auquel elle a échappé autrefois constituent le début d’un plan destructeur. Face à un adversaire malade et dangereux, elle traverse enfin le voile rouge qui l’empêchait de comprendre.
L’auteur :
Patricia Cornwell est membre émérite de l’Académie internationale du John Jay College de justice pénale dédié à l’étude des scènes de crime. Elle a contribué à fonder l’Institut de sciences médico-légales de Virginie et elle est membre du conseil national de l’hôpital McLean, affilié à Harvard, où elle défend la cause de la recherche en psychiatrie. Son premier roman, Postmortem, remporta dans la même année cinq des plus importants prix dont celui du Roman d’aventure en France. En 2008, Patricia Cornwell a été le premier auteur américain à recevoir le Galaxy British Book Award. En 2011, elle a été nommée chevalier des Arts et Lettres en France. L’Instinct du mal, Havre des morts et Voile rouge font partie de ses récents best-sellers internationaux, traduits en trente-six langues. Lors de sa parution en 2012, Voile rouge figurait sur les listes de best-sellers du Nouvel Observateur, du Point et de L’Express.

Tuer Jupiter

Le 2 décembre 2018, le corps du plus jeune président de la République française, Emmanuel Macron, rejoint le Panthéon devant les spectateurs du monde entier. Le pays, le gouvernement et ses proches demeurent incrédules face à son assassinat. Ne reste plus qu’à remonter le temps pour suivre les ramifications du complot qui a conduit à cette fin. Le romancier François Médéline, après dix années passées dans les coulisses du gouvernement, nous offre une fiction politique moderne et percutante. De sa plume explosive, il s’amuse à mettre en scène les grands de ce monde et nous parle du règne de l’image, de pouvoir et de démesure.

Train d’enfer pour Ange rouge

Depuis six mois que Suzanne a disparu, le commissaire Franck Sharko erre dans un monde peuplé de ténèbres. La découverte d’un cadavre cruellement mutilé, en une mise en scène défiant l’imagination, va le propulser au cœur d’une implacable machinerie meurtrière. Un voyage hallucinant et halluciné, des carrières granitiques bretonnes aux sordides backrooms sadomasos de Paris… Tapie dans l’ombre de la Toile, serait-ce la résurrection de l’Ange rouge, cet esprit machiavélique qui mène la danse à train d’enfer ? Et ce n’est pas Poupette, sa loco modèle réduit, seule encore à apaiser ses tourments, qui pourra lui indiquer la voie..

La simple vérité

###
Prison militaire de Fort Jackson : Rufus Harms, soldat noir dont le procès a été bâclé, purge sa peine depuis vingt-cinq ans… Jusqu’au jour où de nouvelles preuves resurgissent de l’oubli, et atterrissent sur le bureau de Michael Fiske, brillant greffier à la Cour suprême. En projetant un nouvel éclairage sur l’affaire, elles menacent de compromettre des personnages très haut placés. Une découverte qui n’est pas du goût de tout le monde… Aussi lorsque Michael Fiske est retrouvé mort dans une ruelle mal famée de Washington, son frère John a du mal à croire au crime crapuleux. Il décide de déterrer le passé, et de découvrir “la simple vérité”…

Sécurité absolue

Des rumeurs alarmantes circulent sur *l’Oasis* , cette luxueuse résidence californienne érigée aux abords du désert Mohave. Sous prétexte d’assurer la sécurité des locataires, on y pratiquerait le voyeurisme au moyen de caméras et de micros dissimulés. On raconte que tous ceux qui habitent là seraient les victimes *consentantes* de ce curieux rituel. Est-ce une légende ? Est-ce possible de vivre dans un tel enfer sans devenir fou ? Et si la réalité était pire encore ? Si l’obsession de la sécurité absolue pouvait conduire au meurtre organisé ? Quand la folie tire les ficelles du crime, tout est possible, même le pire… surtout le pire !

Sang famille

Je m’appelle Colin Rémy. J’ai seize ans. Je suis orphelin. C’est du moins ce que tout le monde m’a toujours dit. Pour ma part, je ne l’ai jamais vraiment cru. C’est aussi pour cela que je suis retourné cet été d’août 2000 à Mornesey, la petite île anglo-normande au large de Granville où j’ai passé les premières années de ma vie. C’est alors que tout a basculé dans la folie. Quel rapport entre mon histoire et l’évasion de deux prisonniers lors d’un transfert vers le centre de détention, semant la panique sur Mornesey au coeur de la saison touristique ? Dois-je croire les légendes de l’île ? Mornesey serait peuplée de bagnards et de leurs descendants … Un trésor légendaire, la Folie-Mazarin, dormirait dans le labyrinthe de souterrains creusés sous l’île. A qui puis-je faire confiance ? Peut-on voler la mémoire d’un enfant de 6 ans ? Pourquoi suis-je le seul sur l’île de Mornesey à avoir reconnu mon père ? Vivant ! **

Rapt De Nuit

Tess a neuf ans lorsque sa soeur aînée Phoebe est enlevée, violée et étranglée. Sur son témoignage, le coupable est immédiatement arrêté, jugé, puis exécuté. Vingt ans plus tard, un test révèle que son ADN n’est pas celui retrouvé sur Phoebe. Traumatisée à l’idée d’avoir pu faire condamner un innocent, Tess décide de faire toute la lumière sur cette affaire. Au risque de revivre le cauchemar qui a bouleversé sa vie et passer pour le suspect principal du meurtre de sa soeur… Patricia MacDonald déploie tout son talent pour distiller doute et ambiguïté, au fil d’un suspense psychologique oppressant, hanté par les drames et les secrets de famille. *Cliquez sur le lien « Site associé » (ci-contre) pour lire l’entretien avec Patricia MacDonald réalisé le 21 janvier 2008, à l’occasion de sa venue à Paris.*

Racontez-moi vos rêves

###
Ashley a peur. Elle a vaguement l’impression d’être suivie. En rentrant du travail, elle trouve chez elle les lumières allumées, les objets déplacés. Elle reçoit des menaces anonymes. Jusqu’au jour où des hommes qu’elle connaît sont trouvés assassinés et châtrés. La police la soupçonne et, de fait, tout l’accuse. Quel rôle son père, un célèbre chirurgien, joue-t-il dans cette fatalité qui s’abat sur elle ? Le jeune avocat qui accepte d’assurer sa défense réussira-t-il à convaincre le jury que sa cliente souffre d’un mal étrange ? Ce mal est-il une invention de psychiatres, comme le prétend le procureur ? Par touches subtiles, Sidney Sheldon nous fait pénétrer dans le passé d’Ashley, dans le labyrinthe d’une personnalité complexe, voire multiple… Ce récit d’une vengeance, qui commence dans la paranoïa, s’achève par un retournement de situation des plus machiavéliques.
Sidney Sheldon a publié une quinzaine de romans vendus dans le monde à plus de 280 millions d’exemplaires. D’après Le Livre des records, c’est l’auteur le plus traduit dans le monde. La plupart de ses best-sellers ont été adaptés au cinéma ou à la télévision. Chez Grasset, Rien n’est éternel (1995), Matin, midi et soir (1996), Un plan infaillible (1998).

Les profondeurs du mal

Face aux catastrophes, les gens ne réagissent pas de la même manière. Lorsqu’une collision entre deux trains de banlieue près de Londres provoque de nombreuses victimes, le destin n’est pas seul à décider de qui va mourir : un passager profite de la confusion pour étrangler sa compagne et une femme, le belle et blonde Amy, voit dans l’accident l’occasion de tirer un trait sur le passé…
Mais pourquoi Amy veut-elle se faire passer pour morte ?

Power

« Ici, comme dans les autres ghettos, pas d’artifice à la Marilyn, ni de mythe à la Kennedy. Ici, c’est la réalité. Celle qui macère, mendie et crève. » 1965\. Enlisés au Vietnam, les États-Unis traversent une crise sans précédent : manifestations, émeutes, explosion des violences policières. Vingt millions d’Afro-Américains sont chaque jour livrés à eux-mêmes, discriminés, harcelés. Après l’assassinat de Malcolm X, la communauté noire se déchire entre la haine et la non-violence prônée par Martin Luther King, quand surgit le Black Panther Party : l’organisation défie l’Amérique raciste, armant ses milliers de militants et subvenant aux besoins des ghettos. Une véritable révolution se profile. Le gouvernement déclare alors la guerre aux Black Panthers, une guerre impitoyable qui va bouleverser les vies de Charlene, jeune militante, Neil, officier de police, et Tyrone, infiltré par le FBI. Personne ne sera épargné, à l’image du pays, happé par le chaos des sixties.
**Un roman puissant et viscéral, plus que jamais d’actualité.** **Extrait :**
« La voilà, enfin. La plus majestueuse des fleurs, sur le point d’éclore. Longtemps, les hommes l’ont fantasmée. Longtemps, ils lui ont tout sacrifié, le meilleur comme le pire : elle, la révolution. Les Beatles le sentent bien, c’est pourquoi ils la peaufinent dans les studios d’Abbey Road. Cloîtrés, ils apportent la touche finale à leur prochain LP. La richesse des compositions, la finesse des textes, l’innovation du livret, tout a été conçu pour illuminer le monde.
« We’re Sgt. Pepper’s Lonely Hearts Club Band ! We hope you will enjoy the show ! »
Une révolution parmi d’autres, dans ce monde meurtri. Et plus on saigne, plus on s’insurge au Vietnam, au Nicaragua, en Grèce ou encore aux États-Unis. Tandis que les campus se déchaînent, pour les Panthers, c’est le grand jour. Jusqu’ici, leurs actions n’étaient relayées que par la presse de Californie, mais, bientôt, le pays entier saura.
Alors, même si Bobby est courageux, là, il flippe. Artie, Tod, Eldridge, Warren et les autres aussi. Tous tendus, dans les bagnoles. Clope au bec, cramponné au volant, Bobby guide le convoi. À sa droite, Artie pianote nerveusement contre sa portière. Ils n’osent pas se regarder, de crainte de se renvoyer leur angoisse respective. Dans le couple, on est censé tout partager, mais là, c’est trop lourd.
Bobby consulte sa montre, jette son mégot, se tourne vers Artie :
— Je t’aime.
— Je t’aime.
Un tendre baiser, et Bobby ouvre sa portière. Tous sortent…

Politika

It is 1999. The sudden death of Russia’s president has thrown the Russian Federation into chaos. Devastating crop failures have left millions in the grip of famine, and an uprising seems inevitable. One of Russia’s provisional leaders asks the American president for help. But the whole world is watching when a deadly terrorist attack stuns the United States and evidence points to the Russian government. Amidst the turmoil in Russia, American businessman Roger Gordian finds his multinational corporation and its employees in jeopardy. Determined to find those responsible for the attack, he calls upon his crisis control team to interven. But Gordian doesn’t realize how far the terrorists will go and how much he has to lose…

Plein gaz

Sur une route désolée du Nevada, un gang de motards est pris en chasse par un camion fou, apparemment bien décidé à les éliminer un à un. Il n’existe qu’une seule issue pour sauver sa peau : ne jamais ralentir… Inspiré par le désormais classique *Duel* , de Richard Matheson, adapté au cinéma par Steven Spielberg dans son premier film, *Plein Gaz* marque la première collaboration entre Stephen King et Joe Hill. *Traduit de l’anglais par Antoine Chainas*

Petite Soeur

Lorsque la mort de son père ramène Beth à Oldham, dans le Maine, elle ne s’attend guère à retrouver autre chose que de mauvais souvenirs, dans cette maison qui n’a jamais été un foyer. Et surtout, il y a Francie, sa jeune sœur de quatorze ans, de qui tant de choses la séparent… Pourtant le contact se renoue. Au point que Francie est prête à quitter Oldham pour aller vivre avec sa sœur aînée à Philadelphie. Alors surgit Andrew, le petit ami de Francie. Un garçon de vingt et un ans, agressif et déséquilibré, porteur d’un passé tragique… Et qui n’entend pas partager Francie. Le suspense implacable et l’insoutenable angoisse qui s’instaurent à partir de là confirment la place de tout premier plan, aux côtés d’une Mary Higgins Clark, de l’auteur d’Un étranger dans la maison.