1–16 di 60 risultati

Si les Canadiennes le voulaient

EXTRAIT:

C’était à Québec, par un soir d’octobre dernier. J’étais chez une charmante Canadienne que, par discrétion, je nommerai madame Dermant. La soirée s’avançait. Assises à leur table d’ouvrage, la maîtresse de céans et sa nièce, Melle du Vair, travaillaient à un lambrequin destiné au bazar du Patronage. Tout en travaillant, nous causions des événements et des hommes du jour.

— Mais, dit Melle du Vair, vous expliquez-vous pourquoi les hommes d’aujourd’hui changent si vite d’opinions et de sentiments ?

— Je n’explique rien, ma chère, répondit tranquillement madame Dermant. Je sais depuis longtemps que les feuilles du tremble tournent au moindre vent.

— Bonsoir, mesdames — dit une voix mâle et vibrante.

Et un homme, à l’air distingué, s’avança et salua avec l’aimable familiarité d’un habitué, et la grâce aisée d’un homme du monde. (Je le nommerai M. Vagemmes, n’ayant pas le droit de donner les noms propres).
(source: Bol.com)

La promesse trahie

*Whirlwind, 1886.*Annelise est une jeune femme de sang-froid. Cependant, lorsqu’elle se penche sur l’homme blessé et inconscient qu’on vient de déposer aux portes de sa clinique en pleine nuit, elle est saisie de surprise. Car elle vient de reconnaître Matt — Matt Baldwin, son ex fiancé qu’elle évite depuis son retour à Whirlwind. L’homme qui, sept ans plus tôt, lui a tourné le dos alors qu’elle attendait un enfant de lui… Bouleversée par cette découverte, troublée malgré elle par des souvenirs passionnés, Annelise s’efforce de faire taire son ressentiment et de soigner Matt. Mais, déjà, elle redoute le moment où il reprendra connaissance…

(source: Bol.com)

La Vierge froide et autres racontars

Cap sur le Groenland avec Jorn Riel, écrivain baroudeur et conteur malicieux. De son long séjour en Arctique il a rapporté des anecdotes, des récits, des “racontars”. En un mot, des histoires d’hommes seuls sur une terre glacée où le soleil, l’hiver, se couche très longtemps. Ces rudes chasseurs ont d’étranges faiblesses, des tendresses insoupçonnées, des pudeurs de jeunes filles et des rêves d’enfants. Les solitaires s’emplissent de mots tus et, ivres de silence forcé, ils quittent parfois leur refuge pour aller “se vider” chez un ami. Ces nouvelles de l’Arctique ont la rudesse et la beauté du climat qui les suscite. Souvent râpeuses, toujours viriles, parfois brutales, saupoudrées de magie et de mystère, elles nous racontent un monde où la littérature ne se lit pas mais se dit, où l’épopée se confond avec le quotidien, où la parole a encore le pouvoir d’abolir le présent et de faire naître des légendes.

Le Souffle de la rose

1304. Accusée de commerce démoniaque, Agnès de Souarcy est traînée devant les tribunaux de l’Inquisition. Nicolas Florin, le grand inquisiteur, veut la voir sangloter, supplier, d’autant que la mystérieuse silhouette qui lui a rendu visite exige la mort de Mme de Souarcy. Pourtant la pire des surprises, pour Agnès, va venir de Mathilde, sa propre fille… Cependant, à l’abbaye des Clairets, des moniales meurent les unes après les autres, empoisonnées. La coupable est parmi elles… Pour Éleusie de Beaufort, la mère abbesse, une seule certitude : c’est aux manuscrits de la bibliothèque secrète de l’abbaye, dont elle seule connaît l’accès, que le meurtrier veut parvenir… Après Les Chemins de la bête, Le Souffle de la rose est le deuxième volet de la trilogie de ” La Dame sans terre “.

Les Seigneurs du Nord

En cette année 878, le royaume d’Angleterre vibre à l’unisson de son roi : le Wessex s’est libéré du joug cruel des Vikings. Le comte Uthred, vingt ans à peine, a bataillé ferme, et il espère que le mérite de son épée sera récompensé. Hélas, Alfred le Grand n’est pas réputé pour ses largesses… Uthred, jeune comte sans domaine et guerrier sans bannière, retourne alors dans sa région natale et dirige une troupe de rebelles vers le nord afin de s’attribuer par la force les terres qui lui reviennent de plein droit. Les Seigneurs du Nord : un roman splendide qui s’appuie sur des événements historiques, illustrant magnifiquement les luttes et les péripéties de ces terres sauvages et sanglantes.

Un secret

Souvent les enfants s’inventent une famille, une autre origine, d’autres parents. le narrateur de ce livre, lui, s’est inventé un frère. Un frère aîné, plus beau, plus fort, qu’il évoque devant les copains de vacances, les étrangers, ceux qui ne vérifieront pas… Et puis un jour, il découvre la vérité, impressionnante, terrifiante presque. Et c’est alors toute une histoire familiale, lourde, complexe, qu’il lui incombe de reconstituer. Une histoire tragique qui le ramène aux temps de l’Holocauste, et des millions de disparus sur qui s’est abattue une chape de silence.

Un safari arctique

“On n’écrit pas sur les confins de notre monde sans y avoir vécu. De même que Francisco Coloane a sillonné la Terre de Feu en se frottant à tous les métiers, le Danois Jørn Riel s’embarque dans les années 50 pour le nord-est du Groënland. De ce long séjour dans ces déserts arctiques naîtront une vingtaine de livres. Les personnages principaux sont toujours les mêmes trappeurs: Valfred, Mad Madsen, William le Noir… Tout à la fois hâbleurs ou mutiques, farceurs ou philosophes, ils meublent la solitude de la nuit polaire en sirotant un épouvantable tord-boyaux et en idéalisant un être cruellement absent de ces rudes contrées: la femme. Drôles, insolites et pleines de tendresse, ces histoires ont aussi une valeur ethnologique incontestable. Un hymne au Grand Nord, chaleureux à faire fondre la banquise.”

Rue de la Soie, 1947-1949

L’Indochine marche vers l’indépendance. Mais entre Hô Chi Minh et le gouvernement français, tout espoir n’est pas évanoui d’une négociation de paix. Telle est la mission officieuse dont est chargé François Tavernier au lendemain de son mariage avec Léa Delmas. Traquée par d’anciens nazis, celle-ci décide de le rejoindre. De multiples aventures l’attendent entre Saigon et Hanoi, dans ce pays en proie aux convulsions politiques et en même temps formidablement attachant par son humanité, sa douceur, la splendeur de ses paysages. Léa et François se retrouveront. Mais, entre-temps, l’aveuglement des puissants aura laissé se mettre en branle l’engrenage de la guerre…

Le rêve de Leah

Île de Whidbey, Pacifique Nord, 1894
Des éclairs déchirent le voile noir du ciel, une pluie battante s’abat sur Whidbey Island…

Le cœur battant à tout rompre, Leah tente de se ressaisir. Il aura suffi d’un seul regard pour que cet inconnu surgi au milieu de la nuit suscite en elle une troublante fascination. Un seul regard, pénétrant, tourmenté. Celui d’un homme traqué et prêt à tout, au point de la menacer. Alors même qu’elle devrait le chasser, Leah, contre toute raison, lui accorde l’hospitalité et porte secours à la jeune femme enceinte qui l’accompagne. Un geste insensé qui place Leah dans une situation intenable : car si le médecin en elle souhaite sincèrement voir la patiente se rétablir et le couple s’en aller au plus vite, une autre part d’elle-même, sourde au danger, rêve de garder le mystérieux inconnu le plus longtemps possible auprès d’elle…

(source: Bol.com)

La Religion

Mai 1565. Malte. Le conflit entre islam et chrétienté bat son plein. Soliman le Magnifique, sultan des Ottomans, a déclaré la guerre sainte à ses ennemis jurés, les chevaliers de l’ordre de Malte. Militaires aguerris, proches des Templiers, ceux-ci désignent leur communauté sous le vocable de ” la Religion “. Alors qu’un inquisiteur arrive à Malte afin de restaurer le contrôle papal sur l’ordre, l’armada ottomane s’approche de l’archipel. C’est le début d’un des sièges les plus spectaculaires et les plus durs de toute l’histoire militaire. Dans ce contexte mouvementé, Matthias Tanhauser, mercenaire et marchand d’armes, d’épices et d’opium, accepte d’aider une comtesse française, Caria La Penautier, dans une quête périlleuse. Pour la mener à bien, ils devront affronter les intégrismes de tous bords, dénouer des intrigues politiques et religieuses, et percer des secrets bien gardés. Sur fond de conflits et de mystères religieux, cet ouvrage follement romanesque et d’une érudition sans faille témoigne d’un sens de l’intrigue remarquable. En explorant la mystérieuse histoire des chevaliers de l’ordre de Malte, Tim Willocks, porté par une langue aussi intense que réaliste, évoque autant Alexandre Dumas qu’Umberto Eco. Un classique immédiat.
**

La rebelle irlandaise

Irlande, 1658.
Comment a-t-il réussi à échapper au pire ? Lorsque John Wesley s’éveille sous un soleil brûlant, sur le pont d’un bateau naviguant en pleine mer, il peine à croire qu’il est vivant : ne sent-il pas encore autour de son cou la brûlure de la corde ? Il aurait dû être exécuté pour trahison, alors pourquoi l’a-t-on épargné ?
Il a à peine le temps de réfléchir à la question qu’un matelot le conduit auprès de Cromwell, l’homme qui a ordonné sa mort avant de lui offrir un sursis inespéré… Là, John découvre que son salut ne lui a pas été accordé sans conditions : s’il veut rester en vie et récupérer sa fille de trois ans retenue elle aussi prisonnière, il devra infiltrer un clan de rebelles irlandais et livrer leur chef à Cromwell.
Une mission simple en apparence, à condition de ne pas tomber sous le charme de Caitlin MacBride, la belle et indomptable maîtresse des rebelles…

(source: Bol.com)

Le quatrième cavalier

Une forteresse humide, surplombant des marais brumeux : voilà à quoi se résume le royaume d’Angleterre en cette année 878. Le roi Alfred, sa suite, une étrange sorcière et quelques fidèles soldats se sont réfugiés là pour échapper aux Vikings qui contrôlent les routes et les mers. Le souverain assiégé croit encore à la possibilité de sauver son pays, mais a bien besoin d’un guerrier intrépide : il convoque le comte Uthred, vingt ans à peine. Ce dernier, qui a grandi parmi les Vikings, parle leur langue et sait mener leurs drakkars. Réussira-t-il à défendre son souverain, puis à rassembler l’armée en déroute ?Le Quatrième Cavalier : un roman flamboyant qui s’appuie sur des événements historiques, illustrant magnifiquement la loyauté et l’héroïsme désespéré qui peuvent unir deux personnalités inconciliables.

[http://www.amazon.fr/Quatrième-Cavalier-Bernard-Cornwell/dp/2749905761/](http://www.amazon.fr/Quatri%C3%A8me-Cavalier-Bernard-Cornwell/dp/2749905761/)

Quatre saisons de fiançailles (Tome 3) – Rêves en rose

Pièces montées, dragées, fleurs de sucre… Au sein de l’agence Vœux de Bonheur, la pâtisserie est le domaine de Laurel. Un travail accaparant qui fait de sa vie sentimentale un désert, même si elle est amoureuse de Del, le frère de son amie Parker. Hélas ! celui-ci la traite avec une condescendance qui l’agace. Un soir, exaspérée, Laurel se jette sur lui. Un seul baiser lui suffit pour comprendre qu’elle en voudrait beaucoup plus. Et Del ? Lui aussi semble tenté. Commence alors une espiègle partie de cache-cache…

(source: Bol.com)

Quatre saisons de fiançailles (Tome 1) – Rêves en blanc

Mackensie, Emmaline, Laurel et Parker sont les meilleures amies du monde. Enfants, elles jouaient déjà à la mariée ; aujourd’hui, elles dirigent Vœux de bonheur, une entreprise qui organise de somptueux mariages. Mackensie est photographe. Focalisée sur son travail, elle ne connaît le bonheur que par procuration. Jusqu’au jour où elle rencontre Carter Maguire, le frère d’une future mariée… Le timide mais sexy professeur de littérature est fou d’elle. Arrivera-t-il à la convaincre qu’ils sont faits l’un pour l’autre ?

(source: Bol.com)