Visualizzazione di tutti i 6 risultati

Les sex-addicts

Hanté par la quête d’excitations sensorielles, le sex-addict démultiplie le temps qu’il consacre à la recherche de situations sexuelles diverses (cybersex, multipartenariat, consommation compulsive de pornographie, fréquentation de prostituées, rencontres fast sex, ‘ plans cul ‘, etc.). Tel un toxicomane dans l’attente du prochain shoot, la vie du sex-addict est toute tendue vers la trouvaille de la prochaine expérience sexuelle. Progressivement, l’excitation sexuelle, maintenue écartée du sentiment amoureux et de l’attachement, se trouve reléguée au service de la performance. Il n’y a plus de véritable partenaire, plus d’affect. Ce qui est recherché dépasse les conventions morales et sociales, les normes et les règles : un au-delà du plaisir difficile à trouver et à satisfaire.
Cet ouvrage décortique le fonctionnement de l’addiction sexuelle qui, si elle n’est pas nouvelle, n’est véritablement prise en compte que depuis quelques décennies. Il invite à comprendre comment se construit cette sexualité compulsive et ce que masque un tel zapping sexuel.
(source: Bol.com)

Les phobies

La phobie, peur irrationnelle d’une situation sans danger manifeste, nous concerne tous. Chacun a connu sa ou ses phobies et a pu les perdre ou les garder. Peur des souris ou des araignées, vertige, claustrophobie, peur de rougir, phobies scolaires soulèvent la menace d’une angoisse gênante et parfois panique. Elles contraignent à des manoeuvres d’évitement ou à des conduites « contre-phobiques », mais elles marquent aussi le caractère et influencent les relations sociales, amoureuses, tout comme l’ensemble de la vie psychique.
Reconnaître la phobie sous son masque et la tyrannie qu elle exerce est la première condition pour retrouver la liberté qu’elle entrave.
**

Écoute, petit homme !

Texte intégral révisé suivi d’une biographie de Wilhelm Reich. ”*Écoute, petit homme !*” n’est pas un document scientifique mais un document humain. Il a été rédigé en été 1945 pour les archives de l’Orgone Institute et n’était pas destiné à être publié. Il est l’aboutissement de tempêtes et luttes intérieures d’un homme de science et d’un médecin qui a observé pendant des décennies, d’abord en spectateur naïf, puis avec étonnement et enfin avec horreur, ce que l’homme de la rue ”s’inflige à lui-même”, comment il souffre et se révolte, comment il admire ses ennemis et assassine ses amis; comment, au moment même où il accède au pouvoir en assumant la fonction de ”représentant du peuple”, il abuse de sa puissance et la rend pire que celle dont auparavant il avait à souffrir de la part de certains sadiques des classes supérieures. Ces propos adressés au ”petit homme” sont la réplique silencieuse au commérage et à la calomnie. Au moment où cette réplique fut rédigée, personne n’avait l’idée que des autorités gouvernementales qui devaient protéger la santé en collaboration avec les politiciens et les psychanalystes, allaient attaquer la recherche de ”l’orgone” (je dis bien qu’elle a essayé de ”l’étouffer par la calomnie” et non de prouver qu’elle était déraisonnable). Or, c’est de la recherche sur l’orgone que dépendent pour une large part la vie et la santé de l’homme. Voilà qui justifie la publication de ces ”propos”, à titre de document historique. — Wilhelm Reich.
(source: Bol.com)

L’art-thérapie

L’art-thérapie et la médiation artistique consistent en un accompagnement de personnes en difficulté (psychologique, physique, sociale, existentielle) mises en position de création artistique aboutissant à des œuvres plastiques, sonores, théâtrales, corporelles et dansées. Ce travail subtil, qui prend les vulnérabilités comme matériau, cherche moins à dévoiler les significations inconscientes des productions qu’à permettre au sujet de se recréer lui-même, de se créer à nouveau dans un parcours symbolique de création en création. Les interventions d’artistes, de médiateurs artistiques et d’art-thérapeutes s’étendent désormais au champ social et permettent notamment de traiter le problème de la violence contemporaine.

(source: Bol.com)

L’art de négocier avec la méthode Harvard

Obtenez ce que vous voulez vraiment !
La négociation est une rencontre, un échange qui mérite mieux qu’une improvisation. Elle nécessite donc une véritable préparation, l’enjeu étant souvent de taille.
Cet ouvrage, basé sur les techniques enseignées à Harvard et parcouru d’exemples pratiques tirés de la vie quotidienne et professionnelle, vous aidera à vous poser les bonnes questions avant et pendant une négociation :
* Comment identifier les besoins de la partie adverse et anticiper ses attentes ? Sur quels points est-elle susceptible de faire des concessions ?
* Quels sont vos objectifs les plus importants ? Avez-vous des alternatives ou un ”plan B” ?
* Comment interpréter les non-dits et les réactions de son interlocuteur ?
* Votre offre est-elle suffisamment crédible pour ne pas être rejetée ?

(source: Bol.com)

L’art de la fellation / L’art du cunnilingus

Lorsque le Dr Gérard Leleu parle de fellation et de cunnilingus, ne vous attendez surtout pas à une quelconque trivialité qui friserait la pornographie. Bien au contraire. Il révèle, dans ce livre, la beauté, l’amour et le sens de ces caresses exquises qu’on apprend à partager avec l’être que l’on aime le plus au monde. Avec respect et poésie, il propose aux hommes et aux femmes de perfectionner leur art érotique pour le plus grand bonheur de chacun.

Dans ce manuel bi-face, pour deux fois plus de plaisir au féminin comme au masculin, voici ce qu’il écrit et assume, s’appuyant sur une très belle citation de Paul Géraldy extraite de Toi et Moi : “Il n’y a pas de péché, il n’y a que des fautes de goûts.”

Et lui de surenchérir : “Je rêve de noces entre le sexe et la beauté, d’épousailles entre la sexualité et le divin.”

Au recto donc, l’art de la fellation, à destination des femmes (ou des hommes) qui veulent donner un plaisir sans partage à leur partenaire.

– Tout ce qu’il faut savoir sur le pénis, tant sur un plan physiologique que “psychologique.”
– Pourquoi les hommes considèrent-ils la fellation comme la “reine des caresses” ?
– Les bonnes positions pour la fellation et les conseils avant de passer à l’acte.
– Les préliminaires et les délicieux accompagnements.
– Les petits détails qui font la différence.
– Les peurs physiques et psychiques de l’homme et de la femme.

Au verso, l’art du cunnilingus, à destination des hommes (ou des femmes) qui veulent maîtriser la “caresse préférée des femmes.”

– Tout ce qu’il faut savoir sur l’anatomie et la physiologie féminine.
– Les positions pour le cunnilingus et les indispensables préliminaires.
– Les caresses des mains, puis des doigts et de la langue.
– Tout sur ces délices de la chair qui peuvent aller jusqu’à l’ivresse psychique.
– Et les sex-toys dans tout ça ?
– Les réticences des femmes et des hommes et comment y remédier.

Fellation et cunnilingus s’avèrent être des caresses qui conduisent à un optimum de volupté pour l’homme comme pour la femme. Mais ils obéissent à la loi générale de l’érotisme. Faire entrer dans la fête d’autres territoires permet d’étendre à tout le corps un plaisir qui pourrait être trop ponctuel.

Des préliminaires à la jouissance, ce guide présente l’art du baiser pénien et clitoridien sous toutes ses coutures. De quoi vous faire atteindre des intensités tempétueuses et devenir virtuose en la matière !

(source: Bol.com)