1–16 di 559 risultati

Aller Simple pour l’Enfer

Enquête insolite pour Mary Lester. Elle quitte la terre ferme et embarque sur un chalutier de grande pêche pour une campagne dans les mers les plus inhospitalières du monde. Sur le ” Drakkar “, fleuron de la flottille lorientaise, des incendies se déclarent régulièrement mettant en péril la vie des quinze hommes d’équipage. Qui est le pyromane suicidaire ? Pour le découvrir, pas d’autre moyen que d’embarquer et de partager la vie de l’équipage. Et, sur l’Océan, entre les Féroé et l’Islande, on est plus près de l’Enfer que du Paradis. Un des lieux de pêche “où il fait toujours, jamais beau”.

Enquête insolite pour Mary Lester. Elle quitte la terre ferme et embarque sur un chalutier de grande pêche pour une campagne dans les mers les plus inhospitalières du monde. Sur le ” Drakkar “, fleuron de la flottille lorientaise, des incendies se déclarent régulièrement mettant en péril la vie des quinze hommes d’équipage. Qui est le pyromane suicidaire ? Pour le découvrir, pas d’autre moyen que d’embarquer et de partager la vie de l’équipage. Et, sur l’Océan, entre les Féroé et l’Islande, on est plus près de l’Enfer que du Paradis. Un des lieux de pêche “où il fait toujours, jamais beau”.

Only registered users can download this free product.

A l’Aube du troisième jour

Où va-t-on si les voyous se mettent à annoncer leurs forfaits dans des livres, avant de les commettre ? C’est la question que se pose Mary Lester en lisant ” A l’aube du troisième jour “, un livre étrange qui raconte comment un chanteur célèbre va être enlevé pendant le festival des Vieilles Charrues, à Carhaix. Le préfet est inquiet, le maire est inquiet, le président du festival est inquiet. Seul le commissaire Fabien, d’humeur bien guillerette en l’absence de sa femme, veut croire au canular. Néanmoins, il envoie Mary Lester enquêter sur place. Voici donc Mary plongée au cœur du festival, découvarnt un monde nouveau, inconnu d’elle, où gravitent de bien inquiétants personnages.

Où va-t-on si les voyous se mettent à annoncer leurs forfaits dans des livres, avant de les commettre ? C’est la question que se pose Mary Lester en lisant ” A l’aube du troisième jour “, un livre étrange qui raconte comment un chanteur célèbre va être enlevé pendant le festival des Vieilles Charrues, à Carhaix. Le préfet est inquiet, le maire est inquiet, le président du festival est inquiet. Seul le commissaire Fabien, d’humeur bien guillerette en l’absence de sa femme, veut croire au canular. Néanmoins, il envoie Mary Lester enquêter sur place. Voici donc Mary plongée au cœur du festival, découvarnt un monde nouveau, inconnu d’elle, où gravitent de bien inquiétants personnages.

Only registered users can download this free product.

Voir venise et crever

### Quatrième de couverture
Comme voyage d’agrément, c’est plutôt réussi. À Venise où sous les ponts on risque de pousser son tout dernier soupir, Don Micklem vit sur les dents. Par amitié, il s’est lancé dans une course folle et, pour échapper au terrible Natzka, il emploie tous les moyens de transport à part le vélo… et le corbillard. Encore heureux !

### Quatrième de couverture
Comme voyage d’agrément, c’est plutôt réussi. À Venise où sous les ponts on risque de pousser son tout dernier soupir, Don Micklem vit sur les dents. Par amitié, il s’est lancé dans une course folle et, pour échapper au terrible Natzka, il emploie tous les moyens de transport à part le vélo… et le corbillard. Encore heureux !

Only registered users can download this free product.

Vipère au sein [V2]

Quatrième de couverture

Susan Gellert, une jeune danseuse blonde, présente son numéro vêtue d’un cache-sexe… et d’un cobra long d’un mètre quatre-vingts. Devant un public haletant, elle approche son visage de la tête du serpent. La langue fourchue lui effleure les lèvres. La belle artiste est assurée pour un million de dollars dans dix compagnies différentes. Ça suffit pour intriguer les enquêteurs. Un vrai sac de nœuds… de vipères.

Quatrième de couverture

Susan Gellert, une jeune danseuse blonde, présente son numéro vêtue d’un cache-sexe… et d’un cobra long d’un mètre quatre-vingts. Devant un public haletant, elle approche son visage de la tête du serpent. La langue fourchue lui effleure les lèvres. La belle artiste est assurée pour un million de dollars dans dix compagnies différentes. Ça suffit pour intriguer les enquêteurs. Un vrai sac de nœuds… de vipères.

Only registered users can download this free product.

Vendredi, on soupçonne le rabbin

Publié en 1965, On soupçonne le rabbin valut à son auteur le prix Edgar Poe du meilleur premier roman.
Le héros de ce livre (et de ceux qui l’ont suivi) est le rabbin David Small. Accusé de meurtre, ce chef religieux d’une petite communauté juive des environs de Boston se trouve contraint de mettre son bon sens, le pilpoul et la sagesse des Ecritures saintes au service de la justice.         

Publié en 1965, On soupçonne le rabbin valut à son auteur le prix Edgar Poe du meilleur premier roman.
Le héros de ce livre (et de ceux qui l’ont suivi) est le rabbin David Small. Accusé de meurtre, ce chef religieux d’une petite communauté juive des environs de Boston se trouve contraint de mettre son bon sens, le pilpoul et la sagesse des Ecritures saintes au service de la justice.         

Only registered users can download this free product.

Une si longue nuit

Alors que New York illuminé s’apprête à fêter Noël, une femme abandonne son enfant devant une église, et disparaît dans la nuit. A l’intérieur, un petit malfrat attend le départ du dernier prêtre pour s’emparer d’un précieux objet du culte, jusqu’au moment où l’irruption de la police l’oblige à battre en retraite. Quant au bébé, personne ne saura qu’il était là… Il faudra le plus grand des hasards pour que Willy et Alvirah Meehan, détectives de choc, découvrent des années plus tard la trace de cette affaire rocambolesque. Une enquête mouvementée commence et, pour les innombrables lecteurs de La Nuit du renard (Grand Prix de littérature policière 1980), un de ces suspenses dont seule Mary Higgins Clark a le secret.

Alors que New York illuminé s’apprête à fêter Noël, une femme abandonne son enfant devant une église, et disparaît dans la nuit. A l’intérieur, un petit malfrat attend le départ du dernier prêtre pour s’emparer d’un précieux objet du culte, jusqu’au moment où l’irruption de la police l’oblige à battre en retraite. Quant au bébé, personne ne saura qu’il était là… Il faudra le plus grand des hasards pour que Willy et Alvirah Meehan, détectives de choc, découvrent des années plus tard la trace de cette affaire rocambolesque. Une enquête mouvementée commence et, pour les innombrables lecteurs de La Nuit du renard (Grand Prix de littérature policière 1980), un de ces suspenses dont seule Mary Higgins Clark a le secret.

Only registered users can download this free product.

Une si jolie pianiste

Henrietta Radford tourne toutes les têtes avec ses longs cheveux auburn, ses yeux émeraude et ses millions de dollars. Lasse d’entendre les compliments enfiévrés de ses prétendants, elle décide de quitter Boston pour son manoir anglais de Lushwood. Lors de la traversée qu’elle effectue sous un nom d’emprunt, elle rencontre Eddie Bragg. Enchanté de découvrir en elle une musicienne virtuose, il la métamorphose en femme fatale et la conduit au château de Merebury pour une représentation. Coup de théâtre ! Le duc n’est autre que le prince charmant qui a volé le cœur de la jeune fille des années plus tôt. Le temps n’a fait qu’accentuer son charme dont elle retombe aussitôt captive. Mais lui, qu’a—t—il à faire d’une simple pianiste qu’il prend pour une femme légère ?

Henrietta Radford tourne toutes les têtes avec ses longs cheveux auburn, ses yeux émeraude et ses millions de dollars. Lasse d’entendre les compliments enfiévrés de ses prétendants, elle décide de quitter Boston pour son manoir anglais de Lushwood. Lors de la traversée qu’elle effectue sous un nom d’emprunt, elle rencontre Eddie Bragg. Enchanté de découvrir en elle une musicienne virtuose, il la métamorphose en femme fatale et la conduit au château de Merebury pour une représentation. Coup de théâtre ! Le duc n’est autre que le prince charmant qui a volé le cœur de la jeune fille des années plus tôt. Le temps n’a fait qu’accentuer son charme dont elle retombe aussitôt captive. Mais lui, qu’a—t—il à faire d’une simple pianiste qu’il prend pour une femme légère ?

Only registered users can download this free product.

Une seconde chance

Nicholas Spencer, le directeur d’un centre de recherches médicales, disparaît mystérieusement dans un accident d’avion. Peu de temps après il est accusé d’avoir détourné des fonds et le visa de commercialisation du vaccin anti-cancéreux sur lequel travaillaient ses laboratoires est refusé sans raison apparente. Carley, journaliste proche de Spencer, mène l’enquête et soupçonne un terrible complot.

Nicholas Spencer, le directeur d’un centre de recherches médicales, disparaît mystérieusement dans un accident d’avion. Peu de temps après il est accusé d’avoir détourné des fonds et le visa de commercialisation du vaccin anti-cancéreux sur lequel travaillaient ses laboratoires est refusé sans raison apparente. Carley, journaliste proche de Spencer, mène l’enquête et soupçonne un terrible complot.

Only registered users can download this free product.

Une poignée de seigle

Pourquoi glisser une poignée de seigle dans la poche d’un homme après l’avoir empoisonné ? Pourquoi accrocher un cintre à vêtements dans le nez d’une jeune fille après l’avoir étranglée ? Que signifient ces indices saugrenus ? Sont-ils la signature du meurtrier ? Dans ce cas, il ne peut s’agir que d’un fou. D’un monstre. 
Un dangereux maniaque se promène en toute liberté à Yewtree Lodge. Un maniaque qui peut frapper de nouveau. Un maniaque que miss Marple est venue démasquer. Car ce qui peut paraître saugrenu à certains prend une signification à ses yeux. Miss Marple est une très vieille dame et elle a vu tant de choses…

Pourquoi glisser une poignée de seigle dans la poche d’un homme après l’avoir empoisonné ? Pourquoi accrocher un cintre à vêtements dans le nez d’une jeune fille après l’avoir étranglée ? Que signifient ces indices saugrenus ? Sont-ils la signature du meurtrier ? Dans ce cas, il ne peut s’agir que d’un fou. D’un monstre. 
Un dangereux maniaque se promène en toute liberté à Yewtree Lodge. Un maniaque qui peut frapper de nouveau. Un maniaque que miss Marple est venue démasquer. Car ce qui peut paraître saugrenu à certains prend une signification à ses yeux. Miss Marple est une très vieille dame et elle a vu tant de choses…

Only registered users can download this free product.

Une poignée de seigle

Pourquoi glisser une poignée de seigle dans la poche d’un homme après l’avoir empoisonné ? Pourquoi accrocher un cintre à vêtements dans le nez d’une jeune fille après l’avoir étranglée ? Que signifient ces indices saugrenus ? Sont-ils la signature du meurtrier ? Dans ce cas, il ne peut s’agir que d’un fou. D’un monstre. 
Un dangereux maniaque se promène en toute liberté à Yewtree Lodge. Un maniaque qui peut frapper de nouveau. Un maniaque que miss Marple est venue démasquer. Car ce qui peut paraître saugrenu à certains prend une signification à ses yeux. Miss Marple est une très vieille dame et elle a vu tant de choses…

Pourquoi glisser une poignée de seigle dans la poche d’un homme après l’avoir empoisonné ? Pourquoi accrocher un cintre à vêtements dans le nez d’une jeune fille après l’avoir étranglée ? Que signifient ces indices saugrenus ? Sont-ils la signature du meurtrier ? Dans ce cas, il ne peut s’agir que d’un fou. D’un monstre. 
Un dangereux maniaque se promène en toute liberté à Yewtree Lodge. Un maniaque qui peut frapper de nouveau. Un maniaque que miss Marple est venue démasquer. Car ce qui peut paraître saugrenu à certains prend une signification à ses yeux. Miss Marple est une très vieille dame et elle a vu tant de choses…

Only registered users can download this free product.

Une mémoire d’éléphant

Jamais une querelle, pas de liaisons… Les Ravenseroft filaient le parfait amour. Si on ajoute à cela une excellente réputation et une situation financière confortable, on est déduit qu’ils étaient de ceux qui meurent dans leur lit. Et non d’une balle dans la peau. Double suicide, a conclu la police, sans trop y croire. Une fin singulière pour un couple uni et paisible… Mais qu’envisager d’autre ? Un double assassinat ? Un meurtre suivi de suicide ? Guère plus plausible. Alors ? Alors, Hercule Poirot a horreur des histoires inachevées. Et même si le début de celle-ci remonte très loin dans le passé, il en connaîtra le fin mot… comme d’habitude.

Jamais une querelle, pas de liaisons… Les Ravenseroft filaient le parfait amour. Si on ajoute à cela une excellente réputation et une situation financière confortable, on est déduit qu’ils étaient de ceux qui meurent dans leur lit. Et non d’une balle dans la peau. Double suicide, a conclu la police, sans trop y croire. Une fin singulière pour un couple uni et paisible… Mais qu’envisager d’autre ? Un double assassinat ? Un meurtre suivi de suicide ? Guère plus plausible. Alors ? Alors, Hercule Poirot a horreur des histoires inachevées. Et même si le début de celle-ci remonte très loin dans le passé, il en connaîtra le fin mot… comme d’habitude.

Only registered users can download this free product.

Une mémoire d’éléphant

Jamais une querelle, pas de liaisons… Les Ravenseroft filaient le parfait amour. Si on ajoute à cela une excellente réputation et une situation financière confortable, on est déduit qu’ils étaient de ceux qui meurent dans leur lit. Et non d’une balle dans la peau. Double suicide, a conclu la police, sans trop y croire. Une fin singulière pour un couple uni et paisible… Mais qu’envisager d’autre ? Un double assassinat ? Un meurtre suivi de suicide ? Guère plus plausible. Alors ? Alors, Hercule Poirot a horreur des histoires inachevées. Et même si le début de celle-ci remonte très loin dans le passé, il en connaîtra le fin mot… comme d’habitude.

Jamais une querelle, pas de liaisons… Les Ravenseroft filaient le parfait amour. Si on ajoute à cela une excellente réputation et une situation financière confortable, on est déduit qu’ils étaient de ceux qui meurent dans leur lit. Et non d’une balle dans la peau. Double suicide, a conclu la police, sans trop y croire. Une fin singulière pour un couple uni et paisible… Mais qu’envisager d’autre ? Un double assassinat ? Un meurtre suivi de suicide ? Guère plus plausible. Alors ? Alors, Hercule Poirot a horreur des histoires inachevées. Et même si le début de celle-ci remonte très loin dans le passé, il en connaîtra le fin mot… comme d’habitude.

Only registered users can download this free product.

Une manche et la belle [V2]

### Quatrième de couverture
Ce ne sont pas les scrupules qui l’étouffent, mais plutôt les filles qui se jettent à son cou. Il faut reconnaître que Chad Winters est bourré de qualités.
Bel homme, intelligent, sûr de lui, il a aussi un goût prononcé pour l’argent.
Même quand tout vous sourit, on a parfois besoin de changer de peau. C’est là que la chance peut virer de bord.

### Quatrième de couverture
Ce ne sont pas les scrupules qui l’étouffent, mais plutôt les filles qui se jettent à son cou. Il faut reconnaître que Chad Winters est bourré de qualités.
Bel homme, intelligent, sûr de lui, il a aussi un goût prononcé pour l’argent.
Même quand tout vous sourit, on a parfois besoin de changer de peau. C’est là que la chance peut virer de bord.

Only registered users can download this free product.

Un, deux, trois…

Pourquoi Mr. Morley, dentiste, 58, Queen Charlotte Street, s’est-il suicidé, aux alentours de midi, en plein travail, avec encore des patients dans sa salle d’attente ? Hercule Poirot qui était des clients du matin a trouvé Mr. Morley très normal. Et Poirot s’y connaît en physionomies. Ainsi, dans le salon du médecin, il a été frappé par l’expression de cet Américain qui avait une tête d’assassin. Il a aussi noté la présence de Mr. Amberiotis – un personnage douteux. Il a même fait attention à Miss Sainsbury Seale qui sortait d’un taxi, devant le 58. Seulement, on retrouvera Mr Amberiotis mort d’une injection trop forte de procaïne et, un mois plus tard, le cadavre de Miss Sainsbury Seale dans une malle.

Pourquoi Mr. Morley, dentiste, 58, Queen Charlotte Street, s’est-il suicidé, aux alentours de midi, en plein travail, avec encore des patients dans sa salle d’attente ? Hercule Poirot qui était des clients du matin a trouvé Mr. Morley très normal. Et Poirot s’y connaît en physionomies. Ainsi, dans le salon du médecin, il a été frappé par l’expression de cet Américain qui avait une tête d’assassin. Il a aussi noté la présence de Mr. Amberiotis – un personnage douteux. Il a même fait attention à Miss Sainsbury Seale qui sortait d’un taxi, devant le 58. Seulement, on retrouvera Mr Amberiotis mort d’une injection trop forte de procaïne et, un mois plus tard, le cadavre de Miss Sainsbury Seale dans une malle.

Only registered users can download this free product.