Visualizzazione di tutti i 10 risultati

Voleurs à la douzaine: nouvelles

Il y a deux possibilités ; on connaît déjà John Dortmunder et on sait qu’avec lui, le cambriolage relève d’une alchimie particulière dont il détient le secret défis pharaoniques (à l’impossible Dortmunder est tenu), plans rocambolesques (le plus compliqué sera le mieux), équipiers ingénieux (mais gaffeurs), action audacieuse (et souvent inadaptée à la situation) et résultats grandioses (parfois très éloignés des objectifs de départ). Ou bien on ne le connaît pas encore, et ces onze nouvelles seront une parfaite introduction à ” l’esprit Dortmunder “, mélange de non-sens inspiré, de panache absurde et de comédie burlesque. Derrière Dortmunder, il y a le génial Donald Westlake et son sens du rythme, son imagination, son ironie élégamment moqueuse, en un mot son style. Avec en prime, une surprise finale : un voleur peut en cacher un autre.

Tout Est Normal

L’ACTUALITÉ À LA MOULINETTE
Autant l’admettre, je me suis largement fourvoyé au soir du 6 mai 2012 : après cinq années passées sous Nicolas Sarkozy, j’étais persuadé que plus jamais on ne rirait autant. Les Morano, Besson, Hortefeux… nous avaient tellement régalés par leurs outrances et leurs dérapages qu’il me semblait illusoire d’espérer un nouveau spectacle à la hauteur.

Et, comble de malchance, pour succéder à la dream team sarkozyenne, les Français avaient élu un ” président normal ” ! ” Lui président ” aurait en tout point un comportement exemplaire… C’était sans espoir, on allait s’emmerder !

In fine, le spectacle offert depuis deux ans et demi ne cesse de nous éblouir. Les affaires Cahuzac, Taubira, Aquilino Morelle, l’épisode du scooter, les promesses non tenues, la répudiation de Valérie Trierweiler, la courbe du chômage qui s’apprête toujours à baisser… Un régal ! D’autant que, de peur de perdre la main, la droite s’est, elle aussi, surpassée : élection truquée de l’UMP, affaire Bygmalion, démission de Jean-François Copé, mises en examen à répétition de Nicolas Sarkozy… Du grand art ! Sans oublier le FN, le Front de gauche, nos amis les Verts… tous ont donné le meilleur d’eux-mêmes !

Aujourd’hui, je m’en veux d’avoir douté de nos hommes politiques, car, encore et toujours, ils m’ont bluffé !

S. G.

(source: Bol.com)

Quelqu’un pour qui trembler

Peut-on être un père quand on arrive vingt ans après ?
Pour soigner ceux que l’on oublie trop souvent, Thomas a vécu des années dans un village perdu en Inde. Lorsqu’il apprend que la femme qu’il a autrefois quittée a eu une fille de lui, ses certitudes vacillent.
Il lui a donné la vie, mais il a moins fait pour elle que pour n’importe quel inconnu. Est-il possible d’être un père quand on arrive si tard ? Comment vit-on dans un monde dont on ne connaît plus les codes ? Pour approcher celle qui est désormais une jeune femme et dont il ne sait rien, secrètement, maladroitement, Thomas va devoir tout apprendre, avec l’aide de ceux que le destin placera sur sa route.
Voici la réjouissante histoire de ce que nous sommes capables de réussir ou de rater au nom de la seule chose qui compte dans nos vies.
Grâce à ses best-sellers, Gilles Legardinier a fait rire et ému des millions de lecteurs à travers le monde. Son humour et une humanité sincère, alliés à un goût unique pour les histoires décalées, trouvent un écho de plus en plus grand.
Une fois de plus, à travers des personnages bouleversants et des situations hilarantes dont il a le secret, cet auteur atypique parvient à nous surprendre pour mieux nous entraîner ailleurs, au plus profond de nous…
www.gilles-legardinier.com
**
### Sinossi
Peut-on être un père quand on arrive vingt ans après ?
Pour soigner ceux que l’on oublie trop souvent, Thomas a vécu des années dans un village perdu en Inde. Lorsqu’il apprend que la femme qu’il a autrefois quittée a eu une fille de lui, ses certitudes vacillent.
Il lui a donné la vie, mais il a moins fait pour elle que pour n’importe quel inconnu. Est-il possible d’être un père quand on arrive si tard ? Comment vit-on dans un monde dont on ne connaît plus les codes ? Pour approcher celle qui est désormais une jeune femme et dont il ne sait rien, secrètement, maladroitement, Thomas va devoir tout apprendre, avec l’aide de ceux que le destin placera sur sa route.
Voici la réjouissante histoire de ce que nous sommes capables de réussir ou de rater au nom de la seule chose qui compte dans nos vies.
Grâce à ses best-sellers, Gilles Legardinier a fait rire et ému des millions de lecteurs à travers le monde. Son humour et une humanité sincère, alliés à un goût unique pour les histoires décalées, trouvent un écho de plus en plus grand.
Une fois de plus, à travers des personnages bouleversants et des situations hilarantes dont il a le secret, cet auteur atypique parvient à nous surprendre pour mieux nous entraîner ailleurs, au plus profond de nous…
www.gilles-legardinier.com
### Dalla seconda/terza di copertina
Pour soigner ceux que l’on oublie trop souvent, Thomas a vécu des années dans un village perdu en Inde. Lorsqu’il apprend que la femme qu’il a autrefois quittée a eu une fille de lui, ses certitudes vacillent. Il lui a donné la vie, mais il a moins fait pour elle que pour n’importe quel inconnu. Est-il possible d’être un père quand on arrive si tard ? Comment vit-on dans un monde dont on ne connaît plus les codes ? Pour approcher celle qui est désormais une jeune femme et dont il ne sait rien, secrètement, maladroitement, Thomas va devoir tout apprendre, avec l’aide de ceux que le destin placera sur sa route.

Les petits secrets d’emma

Ce n’est pas qu’Emma soit menteuse, non, c’est plutôt qu’elle a ses petits secrets. Par exemple, elle fait un bon 40, pas du 36. Elle ne supporte pas les strings. Elle a très légèrement embelli son CV. Elle déteste sa cousine Kerry. Et avec Connor, son petit ami, au lit ce n’est pas franchement l’extase. Bref, rien de bien méchant, mais plutôt mourir que de l’avouer. Mourir ? Justement… Lors d’un voyage en avion passablement mouvementé, Emma croit sa dernière heure arrivée. Prise de panique, elle déballe tout à son séduisant voisin. Tout et plus encore. Sans imaginer que l’inconnu en question est l’un de ses proches. Très proche même…
**

Nos adorables belles-filles

POUR UNE COMEDIE FAMILIALE IRRESISTIBLE, IL VOUS FAUT :
* Un père, despotique et égocentrique, Jacques.
* Une mère, en rébellion après 40 ans de mariage, Martine.
* Leurs fils : Matthieu éternel adolescent mais bientôt papa de 3 enfants. Nicolas, chef cuisinier le jour et castrateur tout le temps. Alexandre, rêveur mou du genou.
* Et surtout… 3 belles-filles !
Stéphanie, mère poule angoissée. Laura, végétarienne angoissante. Jeanne, nouvelle pièce rapportée, féministe et déboussolée, dont l’arrivée va déstabiliser l’équilibre de la tribu.
Mettez tout le monde dans une grande maison en Bretagne. Ajoutez-y Antoinette, une grand-mère d’une sagesse (bien à elle) à faire pâlir le Dalai Lama, et un chien qui s’invite dans la famille et dont personne ne veut.
Mélangez, laissez mijoter… et savourez !
LE NOUVEAU ROMAN D’AURELIE VALOGNES !

Lavage à froid uniquement

‘ Ça part de traviole d’emblée et si je devais me présenter, je ne saurais trop par quel bout prendre ma vie. Aujourd’hui, elle se résume à être mère au foyer. J’ai 37 ans, trois enfants, un bel appartement au centre de Lausanne et bien que ça manque d’originalité, oui, je suis désespérée. Avant cela, j’étais médecin urgentiste. Avant cela encore, je faisais le deuil de ma mère morte trop tôt et de mon père entré dans les ordres. Ah, et j’ai un frère, pas bien stable lui non plus. Un mari, par contre, qui l’est pour nous tous. Mais tout ça, c’est sans compter le cadavre qui vient de s’inviter sur la poussette des twins… ‘ Tout est dit ou presque : ce roman intelligent et drôlissime vous propose de suivre les (més)aventures d’une jeune trentenaire qui se retrouve nez à nez avec un macchabée en sortant la poussette de ses jumeaux du placard de l’entrée. Parce qu’elle s’ennuie à pleurer, elle décide de se mêler de l’enquête policière et ça donne un roman extrêmement bien écrit, enlevé et malicieux.Aurore Py, née en 1980 en Moselle, vit au bord du lac Léman. Elle partage son temps entre vie de famille et écriture.

(source: Bol.com)

Je Ferai Cocu Le Percepteur: Roman Fiscal Et Passionnel

1949 Jules Chambéry, l’irrésistible jeune premier du grand écran, a une vie bien remplie entre sa maîtresse-secrétaire, une femme qui se rêve tragédienne, et surtout… le fisc ! Après un redressement, il est décidé : il fera lui-même sa déclaration, hors de chez lui et loin des déclamations du «songe d’Athalie», dans un bureau de «Silence et travail», une maison-close reconvertie. Hélas, il n’est pas le seul à rechercher le calme…… C’est alors qu’il a une idée : pour se venger, il fera cocu le percepteur! Mais si le percepteur était poète? Et si sa femme s’appelait Marcel? Un beau constat d’adultère pour son ami, le presque commissaire Montgaillard! Un roman très dialogué, empli de quiproquos, savoureux et rare, à déguster comme il convient.

Les derniers jours

Les derniers jours, dont la mort constitue le thème dominant, peut se lire comme le roman de la désillusion : les étudiants y vivent presque inconsciemment les derniers jours de leur jeunesse, les vieillards les derniers jours d’une existence marquée par l’échec et, comme le remarque en philosophe averti Alfred, le garçon de café adonné à l’astrologie, seul personnage clairvoyant autour duquel gravite tout ce monde dérisoire qu’il observe à distance, le temps n’est pas loin où la planète cessera elle-même d’exister. Œuvre à la fois parodique et philosophique, écrite sur un ton caustique, où abondent les situations cocasses, Les derniers jours est un livre lucide et franchement hilarant.

(source: Bol.com)

Cirque à Piccadilly

Les choses auraient été trop simples si Neal avait pu rester à New York avec Diane et passer son examen sur Tobias Smollett. Mais la sonnerie du téléphone laissait présager une mauvaise nouvelle. Cette fois, P’pa l’envoie courir la campagne anglaise aux trousses de la fille d’un sénateur qui s’est fait la belle. D’après la photo, la fugueuse vaut bien le détour mais on n’a quand même pas idée de faire avaler des scones à la crème à un enfant de Broadway.

Bonjour, Jeeves

###
” Il n’y a que deux sortes de lecteurs de Wodehouse, affirmait un critique anglais, ceux qui l’adorent et ceux qui ne l’ont pas lu. ” Gageons que la France va redécouvrir avec enthousiasme ce monde éternel rempli de filles énergiques, d’oncles dociles, de tantes redoutables, de pairs excentriques et de baronnets transis que domine la figure inoubliable de Jeeves, le butler irremplaçable, le gentleman du gentleman, à la puissance cérébrale sans limites… et aux cocktails infaillibles contre les chagrins d’amour et les gueules de bois.