Esprit d’hiver

Fantôme, folie, fantasme sont présents. La clé finale est saisissante. Le roman peut ainsi se lire à différents niveaux. Une réflexion sur le poids du passé, un suspense impeccable et implacable, un jeu cruel de temporalité, une méditation sur l’écriture. La romancière semble nous dire que c’est toujours avec des bouts de soi camouflés que l’on écrit sur la vie des autres. […] Esprit d’hiver se termine sur une porte refermée en silence faisant écho à une autre porte refermée dans le silence. On n’a rien vu, on n’a rien entendu. Le poison de l’oubli commence son uvre destructrice. –Marie-Laure Delorme, Le journal du dimanche
L’auteur des Revenants a tiré un roman de guerre familiale, aussi violent lorsqu’elle explore les zones interdites de l’orphelinat n°2,où des bandes d’enfants sauvages guettent l’arrivée des familles américaines pour les détrousser, que lorsqu’elle décrit les accès de colère de Tatiana, l’adolescente révoltée à la peau bleue et aux eux immenses. […] Ca catche dans le nouveau roman maniaco-dépressif de Laura Kasischke, une sonate d’hiver bergmanienne pour violoncelle et âmes blessées –Didier Jacob, Le Nouvel Observateur
Une mère et sa fille adolescente coincées chez elles le jour de Noël. Une trame minimaliste, presque douce, point de départ d’un thriller mental asphyxiant, peut-être le roman le plus inquiétant écrit ces dernières années. […] Le halo de mystère dans lequel la romancière sculpte cet aveuglement relève du pur génie littéraire : trame amarrée à l’inconscient, peuplée de mythes déchus et de spectres enfantins, qui a le chic pour transformer en cauchemar le décor du quotidien. Kasischke cultive depuis toujours les forces les plus obscures de la fiction. […] Elle en fait le socle d’une uvres envoûtante, aux mille sortilèges, baignée d’inquiétante étrangeté, qui ne cesse, de livre en livre, de se renouveler. –Emily Barnett, Les Inrockuptibles —

Only registered users can download this free product.
Genere: SKU: 499 Tags:

Recensioni

Ancora non ci sono recensioni.

Recensisci per primo “Esprit d’hiver”