Croquis

En revenant d’une foire de district, Marsine s’arrêta pour passer la
nuit chez son ami. Le lendemain matin, il fut de la partie. En voyant à
l’oeuvre la belle chasseresse, il sentit revenir plus ardent que jamais le
désir de se l’approprier.
— Vends-moi ta bête, Serge, je t’en supplie, dit-il à Manourof.
— Je t’ai déjà dit que non, répondit celui-ci avec quelque sécheresse.
Je ne comprends pas comment tu ne comprends pas que cela m’ennuie de
te refuser quelque chose, ajouta-t-il en riant, afin de pallier la dureté de
sa réponse.
— Je te la volerai, alors, dit brutalement Marsine.
— Essaie ! répondit Serge, croyant à une plaisanterie. Tu ne l’auras pas
depuis deux heures, qu’elle aura déjà repris le chemin de chez nous.
À l’heure du déjeuner, les deux amis se dirigèrent vers la maison. Désireux
de ne pas témoigner d’humeur à son voisin, Serge déploya plus de
cordialité que jamais.
La pluie s’étant mise à tomber, la promenade n’était plus possible :
Marsine proposa une partie de piquet ; on apporta des cartes.
Manourof n’était pas très habile au jeu. Comme tous ceux que cela ennuie,
il était distrait, et sa distraction finit par lui coûter cher. Il avait perdu
une assez grosse somme lorsqu’il devint nerveux, sa mauvaise chance
l’agaçait, – non pour l’argent perdu, mais à cause d’un vieux levain de
superstition qui naît avec le Russe, et que la vie de campagne ne contribue
pas peu à développer.
— C’est un mauvais jour ! dit-il avec dépit en se voyant ba?u pour la
cinquième fois.
— Pas pour moi, fit observer Marsine en mêlant les cartes avec un
sourire machiavélique. Ne jouons plus d’argent, veux-tu ?
— ?oi, alors ?
— Jouons des chevaux.
— C’est une idée ! s’écria Serge. Voyons si la chance est meilleure avec
les chevaux qu’avec les roubles.

Only registered users can download this free product.
Genere: SKU: 330 Tags:

Recensioni

Ancora non ci sono recensioni.

Recensisci per primo “Croquis”