COURS MA JOLIE

###
Une lettre anonyme. La photo d’une fillette de deux ans. Un petit mot : «Es-tu ma fille ?» L’existence de Ridley Jones, journaliste new-yorkaise, vient de basculer… Et si vous découvriez que votre vie entière n’est que tromperie et illusion ?
«(…) il est indéniable que Lisa Unger possède déjà le savoir-faire des vieux routiers du thriller, une maîtrise de l’écriture et du suspense.»
Marie-France Rémond – Le Nouvel Observateur
«L’histoire est d’une redoutable efficacité, elle vous prend d’ailleurs à la gorge d’entrée de jeu.»
Encre Noire
**
### Extrait
L’obscurité est redoutable car elle permet de distin­guer les objets mais pas ce qui est dissimulé dans l’ombre derrière eux. La peur et l’épuisement rendent mon souffle saccadé. Mon compagnon, la seule personne au monde en qui j’ai confiance, est étendu par terre près de moi. Je me penche vers lui. Sa respiration est faible, laborieuse. Il a été touché, je le sais, mais je n’ai aucun moyen d’évaluer la gravité de la blessure. Il ne réagit pas lorsque je murmure son nom. Je palpe son corps ; pour autant que je puisse en juger, il ne perd pas de sang. Le bruit terrible de sa chute quelques minutes plus tôt résonne encore dans ma tête.
Je tâtonne autour de lui à la recherche de son arme. Au bout de quelques secondes, je sens sous mes doigts le métal froid et c’est tout juste si, de soulagement, je n’éclate pas en sanglots. Mais ce n’est pas le moment.
J’entends toujours la pluie tomber à l’extérieur du bâtiment en ruine. Elle tombe aussi à l’intérieur, péné­trant par les trous béants dans le toit, mouillant les plan­chers pourris et l’escalier délabré. Mon compagnon remue en poussant un léger gémissement. Quand il prononce mon nom, je me penche de nouveau vers lui.
«Ça va aller, ne t’inquiète pas», lui dis-je – un pieux mensonge. Quelque part au-dessus de nous, un homme que j’ai cru aimer, assisté par des acolytes dont j’ignore l’identité, est bien décidé à nous supprimer pour protéger le terrible secret que j’ai découvert. Je suis moi-même blessée, et j’ai tellement mal que seule la pensée de finir ici, dans cet entrepôt désaffecté de Lower East Side à Manhattan, m’empêche de m’évanouir. Un projectile s’est logé dans ma cuisse droite – une balle, peut-être, ou un éclat de bois, ou encore un clou. Il fait si noir que je distingue à peine la déchirure dans mon jean, dont le tissu est assombri par mon sang. La tête me tourne, j’ai l’impression que tout tangue autour de moi ; pourtant je m’accroche.
Je les entends progresser à l’étage et, par les ouver­tures dans le plafond, je vois se croiser les faisceaux lumineux de leurs torches électriques. Je fais mon possible pour retenir mon souffle, dont l’écho résonne comme le tonnerre à mes oreilles. L’un des hommes lance soudain : «Ils ont dû passer à travers le plancher. Ils sont sûrement en bas.» Personne ne lui répond, mais je perçois des grincements dans l’escalier.
Mon compagnon remue faiblement. «Ils arrivent, chuchote-t-il d’une voix éraillée, à peine audible. Barre-toi, Ridley.»
Je ne réponds même pas. Nous savons tous les deux que je ne l’abandonnerai pas. J’essaie de le soulever et il tente de se redresser ; un rictus de souffrance altère ses traits tandis qu’il réprime un cri pour ne pas alerter nos poursuivants. Nous sortirons d’ici ensemble ou pas du tout. Dans l’état où il est, je ne devrais pas le bouger, mais je le traîne comme je peux jusqu’au vieux canapé moisi renversé près du mur. Je le vois grimacer et serrer les dents. Il perd connaissance encore une fois, et brusquement j’ai l’impression qu’il pèse vingt kilos de plus. En attendant, il a remué les quatre membres, c’est déjà quelque chose. Consciente de la brûlure dans ma jambe, de mes forces qui déclinent inexorablement, je me mets à prier. Je répète inlassablement, tel un mantra : Mon Dieu, je vous en prie, je vous en prie, je vous en prie…
### Présentation de l’éditeur
Une lettre anonyme. La photo d’une fillette de deux ans. Un petit mot : «Es-tu ma fille ?» L’existence de Ridley Jones, journaliste new-yorkaise, vient de basculer… Et si vous découvriez que votre vie entière n’est que tromperie et illusion ?
«(…) il est indéniable que Lisa Unger possède déjà le savoir-faire des vieux routiers du thriller, une maîtrise de l’écriture et du suspense.»
Marie-France Rémond – Le Nouvel Observateur
«L’histoire est d’une redoutable efficacité, elle vous prend d’ailleurs à la gorge d’entrée de jeu.»
Encre Noire

Only registered users can download this free product.

Recensioni

Ancora non ci sono recensioni.

Recensisci per primo “COURS MA JOLIE”